Sélectionner une page

Une étude publiée par Accenture Strategy en juin 2017 relève que les jeunes diplômés s’intéressent de plus en plus aux grandes entreprises. Ils sont 33 % à déclarer vouloir y travailler après 2 ans d’expérience contre 25 % à la sortie de l‘école.

Pourquoi ce rapide regain d’intérêt pour les grandes entreprises?

En synthèse : pour la stabilité de l’emploi, le niveau de rémunération, les avantages (participation, intéressement, Comité d’Entreprise, RTT, congé maternité et paternité…), la notoriété de l’entreprise, la référence sur le CV… Autant de critères pour les TPE/PME qui compliquent la rivalité avec les grandes entreprises tant culturellement que financièrement pour attirer les jeunes talents.

Comment organiser la « résistance » ?

Les TPE/PME possèdent des atouts qu’elles doivent valoriser :

  • L’agilité
    • Le circuit de décision direct permet d’obtenir une réponse rapidement, de la comprendre et de réagir dans les meilleurs délais.
  • Les responsabilités
    • Le niveau des responsabilités des tâches confiées grandit parallèlement avec le niveau de confiance dont le plafond est moins élevé que dans une grande entreprise.
  • La polyvalence
    • Les fonctions ne sont pas autant segmentées que dans une grande entreprise. Les collaborateurs sont amenés par la force des choses à réaliser différentes tâches, pas forcément liées à leur métier. Conséquence, le champ de compétences est élargi, le sentiment d’apprendre et de grandir est réel, ce qui permet d’évoluer plus vite.
  • La proximité
    • Tout le monde se connaît personnellement. La communication interne étant facilitée, les dossiers avancent plus rapidement avec une plus grande solidarité.
  • L’ambiance
    • Le plaisir de retrouver ses collègues et son manager nourrissent la motivation de s’impliquer véritablement dans le projet d’entreprise.

Il n’est pas nécessaire d’investir des sommes importantes pour construire un cadre de travail propice à l’épanouissement professionnel. Recentrer ses priorités sur l’humain plutôt que sur le matériel ou le financier est la meilleure piste pour séduire et conserver ses collaborateurs, qui se lèvent le matin pour se réaliser, plus que pour un salaire.

Par expérience, les candidats qui placent l’envie de s’épanouir dans leur quotidien professionnel au sein d’une équipe soudée et sympathique avant la rémunération, ont le profil idéal pour réussir et grandir au sein d’une TPE/PME. Ce sont ces profils que les dirigeants de TPE/PME doivent cibler en priorité.

Entrepreneurs et dirigeants de TPE/PME, vous devez considérer vos collaborateurs et compenser le manque de moyens financiers par la confiance, la délégation et l’ambiance. Faites en sorte que vos salariés aient envie de travailler d’abord pour vous avant votre entreprise.

La Chronik de Frédérik

Inscrivez-vous pour la recevoir

You have Successfully Subscribed!