Sélectionner une page

Cette idée boomerang, qui tournoie dans le ciel du recrutement sans jamais vraiment atterrir, est un sujet d’éthique intéressant. Est-il véritablement réaliste – et pertinent – de recruter sans connaître le parcours et la formation d’un candidat ?

OUI

L’intérêt de recruter sans CV est de permettre aux candidats qui ne bénéficient pas d’expérience dans le domaine dans lequel ils postulent de révéler leur potentiel et de convaincre grâce à leur savoir-être. De plus, ils peuvent « surprendre » le recruteur en l’invitant à s’intéresser à des profils qu’il n’aurait jamais contacté à la lecture de leur CV. Surtout, pour l’entreprise, cette méthode permet d’élargir la base de candidats dans laquelle elle trouvera ses futurs collaborateurs et ainsi de réduire ses délais de recrutement.

Recruter sans CV a du sens pour les postes qui ne requiert pas un savoir-faire, une qualification précis et dont le temps d’apprentissage est cours : livreur, magasinier, vendeur en boutique, hôte de caisse, employé dans la grande distribution, serveur, etc.

L’objectif est de valoriser les qualités intrinsèques d’un candidat pour l’inciter à apprendre, à maîtriser et à s’épanouir dans un métier auquel il ne pensait pas.

Pour information, Pôle Emploi organise régulièrement des sessions de recrutement sans CV en partenariat avec les entreprises volontaires. Leur retour est plutôt positif.

NON

La méthode du recrutement sans CV ne semble pas envisageable dans des métiers où une ou plusieurs compétences et/ou une ou plusieurs formations sont précisément identifiées et indispensables. Et comme vous le savez, cela concerne l’immense majorité des métiers. Même si le recruteur ne regarde pas le CV, son premier réflexe est d’aller consulter le profil Linkedin et/ou Viadéo du candidat, annihilant de facto la raison d’être de cette approche !

De surcroît, le CV est une carte d’identité professionnelle enrichie qui permet non seulement de s’intéresser aux candidats qui connaissent le secteur d’activité ou le métier en question, mais aussi de créer du lien avant même le premier contact. Le CV est un argument qui doit donner envie au recruteur d’en apprendre davantage sur le candidat. S’affranchir du CV est contre-productif et une perte de temps car cela augmente considérablement le nombre de candidats à rencontrer pour les recruteurs et parallèlement, le nombre d’entretiens pour les candidats, sans aucune garantie d’un meilleur résultat.

En synthèse, recruter sans CV est une méthode intéressante lorsqu’il s’agit de fonctions où l’expérience et la formation ne sont pas indispensables pour être opérationnel, notamment s’il y a plusieurs postes à pourvoir.

La Chronik de Frédérik

Inscrivez-vous pour la recevoir

You have Successfully Subscribed!