Sélectionner une page

Comme il est déplacé d’entendre un recruteur, professionnel du recrutement ou manager, dire qu’il JUGE le candidat « bon » ou « mauvais » pour un poste donné !

Car recruter n’est pas juger !

Le recruteur n’est pas dans une vision de jugement du candidat. Nous ne sommes personnes pour juger ! Ce n’est pas notre objectif. Notre rôle est juste d’évaluer de manière respectueuse si le candidat est capable ou non de combler les attentes du poste évoqué, ainsi que de s’intégrer et de d’adapter au métier, au mode de fonctionnement et à la culture de l’entreprise.

 Par définition, tout candidat a sa place et peut-être utile dans une organisation. A lui et à nous recruteurs d’y parvenir en identifiant quels pourraient être l’environnement et les missions dans lesquels il contribuerait le mieux et dans lesquels il s’épanouirait.

Pour contrecarrer cet abus de langage, nous nous devons d’utiliser un minimum de termes dits RH, qui traduisent le fond de notre pensée et de notre analyse. Plus le champ lexical est précis, plus l’évaluation est pertinente pour bien prendre notre décision.

De ce fait, je vous propose que les mots suivants disparaissent du vocabulaire de tout recruteur lorsqu’il s’agit de débriefer d’un entretien de recrutement, et de les remplacer automatiquement par un équivalent probant :

Par exemple :

  • « Bon » par « Correspond » ou « Convient »
  • « Mauvais » / « Nul » par « Ne correspond pas » ou « Ne convient pas »
  • « Juger » par « Evaluer » ou « Analyser » ou « Estimer » ou « Penser »

Par respect du candidat et pour formaliser notre analyse, nous devons utiliser des mots décrivant correctement les critères et les arguments qui nous aideront à prendre notre décision.

Et vous chers recruteurs et chers candidats, qu’en pensez-vous ? Souhaitez-vous voir disparaître d’autres abus de langage ?

 

Et maintenant à vous de réussir vos recrutements !

La Chronik de Frédérik

Inscrivez-vous pour la recevoir

You have Successfully Subscribed!